Vae Victis
Heya,

Bienvenue dans l'univers de Violent Vibes. (La partie RP du forum n'est accessible qu'aux membres inscrits mais des passages de rp's sont lisibles pour les invités (dans la catégorie "Autres - Rp's", ceci afin que vous puissiez vous faire une idée.)

Violent Vibes est un forum RPG Sci-fi & Urban Futuriste MATURE qui peut comporter des scènes explicites (Violence/Sexe/Vulgarité) et qui accueille des joueurs adultes capables de maintenir le niveau et la cohérence du jeu. Par conséquent, aucune personne âgée de moins de 18 ans IRL n'est admise.

Votre pseudo doit comporter un nom ET un prénom (qui sont en fait ceux de votre personnage.)

Vous certifiez être MAJEUR sitôt que vous finalisez votre inscription. (Le Staff décline toute responsabilité en cas de mensonge sur l'âge)

Lisez et signez le règlement avant d’entamer quoi que ce soit.

Bonne visite !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- Le forum est présentement fermé -

Partagez | 
 

 Yiéran Valrogh - Le gène de Lazare

Aller en bas 
AuteurMessage
Yiéran Valrogh
Transgenic Son ov’a bitch
Transgenic Son ov’a bitch
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 35
Localisation : Crystal Tower
Emploi/loisirs : Pantocracy CEO
Humeur : Triomphale


MessageSujet: Yiéran Valrogh - Le gène de Lazare   Dim 13 Jan - 0:22

Valrogh
Yiéran
Fiche d'identité
• [Âge]30
• [Poids]81
• [Taille]1.86
• [Nature (race)]OGM
• [Famille] Valrogh, Pantocracy
• [Groupe] Aristo
• [Situation] CEO - Siège au Congrès triennal du Triumvirat.
• [Préférence Sexuelle] Angry

Qualités/Défauts
• Qualités : empathique, calme, planificateur, esprit engineered de haut technocrate, impitoyable : tout ce qu'il faudra pour arriver à ses fins.
• Défauts : intrusif, sadique, vengeur, haineux.

Physique
Peut-être bien que l’hydre et l’axolotl dont il partage deux infimes fragments de gène s’expriment malgré tout sur sa gueule, ne serait-ce que par la pâleur éthérée de sa peau. Au point qu’il semble parfois bleuté, transi de froid, ou violacé en plein effort. Si on vous coupe la bite, il en repoussera deux ? Haha est la blague pourrie qui ressort le plus souvent depuis la publication du « Gène de Lazare », il y a de cela sept ans. Dans la solitude ou dans l’ombre de la prédation, un long sourire amer tord ses lèvres au charnu pourtant si distingué et son regard est parfois si mauvais qu’il ne serait pas choquant de le voir tirer des projectiles d’améthyste mortels. Il envie les télékinésistes. Ils existent, Yiéran le sait. Profil taillé par un architecte-généticien aux dosages savants, sourcils fins et méchamment contrariés même lorsqu'il parait joyeux, nez affuté et longues narines de félin reniflant de dédain, il sait se faire haïr au premier coup d’œil. Son corps est élancé et musclé et sa démarche droite et maitrisée dans le beau monde. Seul, il sera relaxé et limite négligé. Coté vestimentaire, Yiéran sacrifie aux modes de sa caste, néo-XIXème siècle et autres avant-garde frappées d’excentricité rapidement jetées dès que les technocrates en viennent à les recopier. Lorsqu’il s’esquive en RZ, rien ne le distingue d’un furyo sauf le fait qu’il se couvre un peu trop. Un corps parfait et vierge de toute balafre, sans aucun piercing trophée « essaie d’me l’arracher », attirerait bien trop l’attention de la faune locale.

Mental
Se faire couper, inciser, bruler, piquer, re-inciser, observer sous toutes les coutures jusqu’au moindre locus de son ADN ne pouvait décemment pas mener Yiéran à un épanouissement équilibré, n’en déplaise à ses créateurs et à l’image que veut donner la Pantocracy. Le mutant parfait et anobli a l’esprit quelque peu amer et dégénéré. Il a toujours pleinement participé aux opérations menées, pour la science, car il est né dedans et jamais ne s’est rebellé. Même lorsqu’il eut la tête fracassée ; il avait signé, pour ce que ça en valait. Une brève életroporation détruisant 9% du cerveau à régénérer. Le pire étant les six derniers mois de la deuxième année : il était pleinement réveillé et eut un aperçu de ce qu’était la vie en handicapé au mental retardé. Il n’avait personne en particulier contre qui se révolter et en fut à jamais changé. Froid et vengeur était celui qui fut présenté et révélé au public comme le succès d’un demi-siècle de recherches.
En contrepartie, et depuis l'activation psi, Yiéran se donne à cœur joie de pulvériser ses phéromones et de manipuler les plus faibles, ne montrant aucune pitié lorsqu’il s’agit de s’en amuser. Mais il est prudent, jusqu'à un certain point. "Les messagers fonctionnaient à double sens : au travers de chaque invasion menée, Valrogh flairait "l’odeur" de la psyché de ses cibles et communiquait ainsi avec ce qu’il y avait de plus primitif en eux, captations infimes de la moindre variation de leur état." //// "C’était aussi de cette manière qu’il pouvait induire des comportements chez les plus faibles, utilisant ses phéromones comme de véritables chevaux de Troie porteurs de sèmes chimiques subliminaux bien moins grossiers que ce qui se trouvait dans la nature- lorsqu’elle existait encore. C’était pourquoi le CEO de la Pantocracy était un si bon empathe. Pseudo-psi, il ne s’agissait toujours pas de télépathie. La télépathie n’existait pas. Pas que Valrogh le sache""
Yiéran a bénéficié de l’éducation de la plus haute caste de Kertapolis, du moins un simili aménagé. Car le Directeur R&D (place héréditaire) qui le vit naitre avait bien évidemment d’autres projets.

Histoire

Yiéran est âgé de trois décennies mais son histoire remonte à plus d’un demi-siècle. Ses parents ont 15 ans de plus que lui, ses grands-parents, 30 et ainsi de suite. Il ne les connait pas. La postérité aurait pu s’aligner longtemps encore, tant que le gène chimère visé n’était pas reproduit et activé sur le porteur. Sept lancés de dé furent requis pour voir apparaitre les allèles dominants attendus. Lucky Yiéran, n’est-il point ? Il n’y avait pas un locus chez lui qui n’ait été cartographié et fouillé, pas un gène mutable qui n’ait été marqué ou lié.

L'héritier de l'empire génétique est porteur du gène Kazal1 présent chez l’hydre et du TGF ß1 (de la famille transforming growth factor-beta) présent chez l’axolotl : non seulement est-il auto-régénérant mais ses cellules et membres présentent un taux de tolérance proche de 85% pour des corps hôtes. Il est une banque de cellules à disposition de la médecine régénérative. Et accessoirement, une banque de membres. Mais bien que ses faculté régénératives aient été étudiées au point qu’il dût passer deux ans de sa vie dans un coma régénérateur pour reconstruire les 9% de son cerveau endommagé et autres joyeusetés, personne de son avisé entourage en blouse blanche, ne lui a encore arraché un membre pour se le greffer. Oui, c’était un peu son métier aussi. Yiéran coopéra pleinement et savait par les pronostics, qu’il devrait dire adieu à la société le temps de l’importante expérience, de 20 à 22 ans. Et l’opération fut un succès. Son existence fut révélée l’année suivante et fit les gros titres « Le gène de Lazare », l’a-t-on appelé. Mais quelque chose en lui avait indéniablement changé et surement n’était-ce pas dû au fait que l’idée de l’expérience en grande pompe était de lui. Coup médiatique risqué. Mais tel est Yiéran : miser sur des paris risqués… que son esprit à moultes fois recalculé. Aucune erreur ne lui fût jamais imputable.

Mais l’arche de Lazare responsable de son existence en a quelques unes à son actif. Il a fallu en mixer des bouts de gènes d’animaux pour en arriver là tout en conservant un phénotype éminemment humain et il y en eut un qui muta si bien qu’il échappa au marquage originel. Oh à côté du gène chimère s’est révélé un gène pseudo-psi. Hay, hay. Yiéran est un psion. Et ce n’est que tard que, délivrée d’un type de néoténie génique, la faculté inattendue se révéla. Yiéran intercepta son petit frère à temps lorsqu’il eut la merveilleuse surprise d’en découvrir l’existence. Son clone et petit frère, quant à lui, ne fût donc pas relâché comme test témoin en réserve naturelle : il fut conçu 10 ans plus tard en tant que "pièce de rechange" prête, en cas de défaillance de la pièce maîtresse. Pas de transcriptomographie du gène chimère en dehors des labos concernant Lazare. Beaucoup trop cher pour le laisser à la merci de mains trop bien renseignées. Lucian Valrogh (aucun lien de sang), qui hérita du siège de Directeur R&D de son père, le fit élever par Julianna Cohen Langlois, l'actuelle CFO de la firme et manqua de peu l’occasion d’assister in situ à l’expression des pouvoirs dormants. Le prodigue lararéen avait déjà pris les devants.

Les phéromones qu’il dégage sont un secret bien gardé ne serait-ce que par la prudence et la paranoïa du mutant. Sur ses congénères dotés d’une sensibilité animale, leur efficacité n’en est plus que redoutable et sur son clone, la précision des messages chimiques est telle que leur communication s’apparente à la télépathie. Avec les inconvénients des percepts sensoriels. Phéromones initiatrices influençant le comportement d’autrui ou phéromones modificatrices en préparant l’invasion, il s’immisce dans les têtes les plus faibles et marionnettise les besoins les plus immédiats et les confidences les mieux gardées. La psyché humaine pue et embaume, c’est son plus grand malheur mais en contrepartie, il dut apprendre très vite à se verrouiller et retenir ses messagers volatils pour ne pas capter et flairer la tonalité de tous ceux qui l’entouraient.

Le secret des multi-monopoles que la Pantocracy réalisa ces dernières années a bien un visage. Les accords se signèrent comme les morts se dégagent en RedZone : à la pelle. Il le doit tant à sa faculté psionique qu’au sens des affaires couplé à une ambition démesurée. Le pouvoir léviathanesque qu’il réussit à étendre sur l’empire génétique de la Pantocracy dès qu’il fut nommé CEO prit le board of governors de la firme au dépourvu : n’était-il pas censé uniquement être un emblème et vaquer avec passion dans ses labos comme ses collègues ? Car le cobaye était généticien de métier.

Après tout, Yiéran avait été formé à la cour des technocrates de la haute et suivit les programmes avec les enfants des plus grands depuis le Aimhighest où il fut décidé que son existence devrait être révélée au public de l’EZ : entendre montrer le pouvoir de la Pantocracy aux autre firmes de Big Five, comme chacune le faisait avec ses propres prodiges. Mais il n’en restait pas moins un « sale mutant » et le choix de le cacher ne lui fut jamais donné. Sale mutant. Les enfants sont cruels mais bien moins que les adultes, car ceux-là déversent spontanément et sans machiavélisme leur cruauté. Yiéran s’était battu, mais trop peu souvent, lorsqu’il fut autorisé à rejoindre le AimHighest, cour moyen des enfants de technocrates. Les classes étaient évidemment gentrifiées et Yiéran avait été placé avec la marmaille aristocratique mais il n’y avait que la dissuasion punitive qui empêchait certains pisseux de se faire les trop évidents reflets d’opinion de leurs parents ; l’efficacité était inévitablement nulle. Blood Bank. Hydre. Salamandre. Clone. Piece of change, étaient autant de surnoms mal à propos et hors sujet que d’insultes blessantes qui se glissaient aisément dans l’ordre bien policé de la classe. Les coups de poings et les rixes violentes, en revanche étaient sévèrement réprimées. Aussi, Yiéran ne chercha pas à développer ses aptitudes guerrières en lutte, mais dut apprendre à dissimuler ses ardeurs vengeresses et très vite, à opérer en fourbe.

Eduqué et instruit pour faire corps avec la génération des futurs dirigeants, sa différence et la haine qu’il choisît d’endosser et de susciter pour mieux la supporter, jouèrent un rôle déterminant dans l’acuité dont il fait preuve pour percer à jour ses collaborateurs et interlocuteurs. Sa faculté psionique lui permet de littéralement flairer l’air du temps. Le poker l’ennuie, cela va sans dire. De prototype promotionnel à un soldat-marchandise du XXIIIème Siècle, le mutant prodige entend orienter législation et mentalités pour sa cause. Mais quand à connaitre son but… Il suffit d’imaginer sa volonté comme sans limite. En cela, l’aristocrate est fidèle à sa caste : le Big Five avance main dans la main, mais chaque dynastie clanique au sommet de la technocratie veut la planète entière, et l’espace qui l’entoure… et les galaxies avoisinantes…

La topographie des champs de batailles change. Le cyberspace et les stations orbitales sont un monde collatéral aux affaires et possède ses propres soldats ; mais le monde extérieur existe plus que jamais et les plus riches en jouissent en toute impunité. Tous se rejoindront un jour ou l’autre sur le même champ de bataille. Yiéran, non content d’être un psion, n’est qu’un pion dans une vaste guerre, un général assurant la conquête des territoires immatériels et financiers.

Sa vie est partagée entre le laboratoire, les voyages officiels et les descentes officieuses en RedZone. Il a acquis depuis la fameuse annonce de Lazare, beaucoup plus de liberté et il n’est pas assez naïf pour ne pas se douter de la raison : certainement quelques femelles de labo ont été engrossées et les rejetons se sont révélés, comme lui, porteurs. Où ? Il ne le sait. Dans quelles conditions sont-ils gardés ? Il ne le sait pas non plus. Mais que sa postérité soit utilisée comme du bétail ne l’étonnerait pas. Et ça ne le dérange pas. Pas en surface.

Yiéran affectionne particulièrement les combats de mutants organisés en RedZone et a tout du gambler. Il ne vient jamais y assister les mains vides et prodigue parfois sa pharmacopée intégrée au vainqueur amoché. Inutile de dire qu’il s’y rend toujours « caché » et que seuls de rares Redzoniens connaissent son identité.

A propos de vous
• Executive Master's degree in Antipathy
• PhD at the Disdainful University
• President of the Don’t Talk to Me Association
• Âge : Too old to even bother
• Code du règlement : ♠

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Yiéran Valrogh - Le gène de Lazare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» [Récap] Lazare doit mourir ! [ Complet ]
» Biographie du Général Louis-Lazare Hoche.
» Fiche Technique de Diego
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis :: • Accueil • :: • Présentations • :: Personnages Validés-
Sauter vers: